Et si on cessait de donner la parole à Yann Moix !

Publié par le 8 Jan, 2019 dans Blog | 7 commentaires

Et si on cessait de donner la parole à Yann Moix !

Je suis en colère !

Une colère froide mais forte après les déclarations déplacées d’un triste sire dans Marie-Claire.

Mais cette colère porte aussi bien contre l’auteur de ces outrances que contre ces médias qui continuent, scandale après scandale, à lui donner la parole !

Je parlais une fois de plus, ici, de Yann Moix qui vient de dépasser Aymeric Caton (surnommé la hyène du PAF) dans la détestation qu’il m’inspirait !

Yann Moix est bien connu pour ses déclarations iconoclastes (voir ce précédent article). Voici par exemple, sa haute appréciation de la famille :

Mais, Yann Moix qui n’en est pas à son premier scandale médiatique (voir ce précédent article). Rappelons-nous ses paroles concernant la famille :

Je suis inadapté à la famille. Je déteste en voir, en croiser. La notion de famille m’agresse. Quand il y a plusieurs personnes d’une même famille dans une pièce, tout cet ADN regroupé me donne la nausée. Pour moi, être à table avec ses parents, c’est déjà de l’inceste. Quand mes amis ont des enfants, je ne les vois plus jusqu’à ce qu’ils en soient libérés.

C’est des liens du sang que sont venus le racisme, la monarchie absolue. La vraie révolution, la vraie égalité totale, ce serait de mélanger les bébés à la naissance comme dans La vie est un long fleuve tranquille. On devrait interdire aux parents d’élever leurs enfants biologiques. Cette manière de placer son ego dans sa chair me donne le vertige.

Avoir un jour des enfants. Ce serait la pire chose qui pourrait m’arriver !

Voici un extrait de cette interview  parue dans Marie-Claire dans laquelle un certain défoulement a pu apaiser ma colère …

Marie-Claire : Vous dites que les femmes, à un moment, sont usées et que vous avez besoin d’une femme neuve … Cette usure est physique ou relationnelle ?

Le connard* : c’est souvent physique. C est un problème de désir. Il m’arrive souvent, au bout de quelques mois, de plus en avoir aucun pour la femme avec qui je suis. Et dès lors qu’il n’y a plus de relations sexuelles, il n’y a plus d’histoire.

Marie-Claire : Est-ce que la jeunesse vous éblouit ?

Le demeuré*Pas forcément, non. Ce n’est pas un critère. J’ai eu la chance de croiser Fanny Ardant chez Gérard Depardieu, je ne sais pas quel âge elle a, mais elle est extraordinairement belle.

Marie-Claire : Ça veut dire que vous pourriez aimer une femme de 50 ans ?

Le macho* : Ah non, il ne faut pas exagérer ! Ça, ce n’est pas possible.

Marie-Claire : Vous vous rendez compte que c’est horrible pour les femmes ?

Le borné* : Je vous dis la vérité. A 50 ans, je suis incapable d’aimer une femme de 50 ans.

Marie-Claire : Pourquoi ?

Le buté* : Parce que.

Marie-Claire : Expliquez-moi.

Le butor* : Je trouve ça trop vieux. Quand j’en aurai 60, j’en serai capable. 50 ans me paraîtra alors jeune.

Marie-Claire : Ça vous dégoûte physiquement ?

L’inculte* : Non, ça ne me dégoûte pas. Mais ça ne me concerne pas, ça ne me viendrait pas à l’idée. Elles sont invisibles. Je préfère le corps des femmes jeunes, c’est tout. Point. Je ne vais pas vous mentir. Un corps de femme de 25 ans, c’est extraordinaire. Le corps d’une femme de 50 ans n’est pas extraordinaire du tout. Mais je ne suis pas dans la pathologie des mecs qui ne peuvent tomber amoureux que d’une femme de 25. J’en suis capable pour une femme de 40.

J’ose à peine commenter ces déclarations :

  • Les termes utilisés sont terribles de mépris et de manque de considération : des femmes usées à qui il préfère des femmes neuves ! Parle-t-il d’êtres humains ou de ses lames de rasoir ?
  • « Je suis incapable d’aimer une femme de 50 ans ». Il ne parle même pas de désirer mais d’aimer ! L’amour se résumerait donc à une question de beauté et d’âge …
  • Summum de l’égoïsme, il envisage tout de même, quand il aura lui-même 60 ans, de revoir sa position sur les femmes de 50 ans.

On a condamné Eric Zemmour pour des propos moins scandaleux !

On aura noté néanmoins quelques réactions, comme Valérie Damidot ou encore d’Enora Malagré sous forme de tweet :

Le corps des femmes de 50 ans n’est pas extraordinaire selon Yann Moix #sexisme #misogynie #inéléganceinfinie C’est le fond du seau là #honteux #ettoncorpsatoionenparle ? (…) #mamèrea60ansetcestuncanon.

Désolée Julia Roberts, tu n’as aucune chance avec Yann Moix, tu as la cinquantaine »  A t-elle dit en se moquant.

S’il vous plait, les médias, vous qui n’invitez plus Eric Zemmour et bien d’autres, épargnez nous la présence de ce cloporte mal léché !

Julia Roberts : Elles ne sont pas fantastiques, les femmes de 50 ans ?

* Toutes mes excuses pour ce langage certes déplacé mais bien en accord avec le triste sire qu’il décrit …

Dernière minute : voici une femme qui défend Yann Moix dans un article intitulé : Yann Moix: pourquoi combattre la banalité du mâle ?

Je répondrais juste que c’est surtout la façon méprisante qu’utilisait Yann Moix qui est révoltante !

Merci de tweeter cet article :





7 Réponses à “Et si on cessait de donner la parole à Yann Moix !”

  1. Et si on arrêtait de l’écouter et de le lire ? Ignorons le, il y a mieux à faire que de contempler son insignifiance narcissique.

  2. Vous avez oublié le passage où ce sinistre dire confesse ne vous sortir qu’avec des asiatiques, avouant au passage un côté « racialiste ». Imaginez un homme de droite disant ne vouloir que des européennes (la blonde suédoise, la brune italienne, etc) que n’aurait-on entendu ! En même temps, pour moi qui venère Mozart, le passage où le valet de Don Giovanni déroule la liste des femmes qu’il a séduites dans tous les pays est un des moments que je préfère dans cet opéra magique. Je crois qu’à notre époque il aurait été mis au ban pour sexisme sur Twitter, de même que bien d’autres génies. Quand je pense que certains reécrivent Carmen…

  3. Bah…lorsque Yann Moix sera un vieux schnock décati de 80 ans et plus,avec sonotone,cannes et dentier,vous verrez qu’il trouvera le corps des femmes de 70 ans désirable et qu’il se traînera à genoux devant elles pour qu’elles veuillent bien le prendre…

  4. Et manu, qu’en pense t-il?
    Car, si je ne me trompe pas, Bribri, étant née début 1953, ne devrait pas tarder à avoir 66 berges…

    C’est vrai, j’oubliais, elle est fantastique..

  5. Comment peut-on inviter cette personne a demi humaine de coeur et ces propos ignobles passer aux medias, comme s’il n’y avait pas deja assez de déchéances de la société ou tous est tiré vers le bas par lés élites depuis longtemps.

  6. Les propos de Yann Moix ne portent pas sur les Femmes mais sur lui même. Quand il dit « je ne pourrais pas aimer une femme de 50 ans » cela ne veut pas dire que les femmes de plus de 50 ans ne sont pas dignes d’être aimées, mais seulement que M. Moix est un handicapé émotionnel. Tous ses propos révèlent ses pathologies psychiatriques, en somme c’est un psychopathe. Une maladie mentale étant une maladie comme une autre je ne peut pas cautionner cet acharnement de haine contre quelqu’un à cause de sa maladie. Par contre je trouve très malsain les médias qui utilisent sa maladie et ses symptômes pour vendre du papier. Cela dit, M. Moix lui même ne m’inspire pas de la sympathie ni de la haine, tout au plus un peu de pitié.

  7. Desolé de vous contredire, mais cette « maladie » s’appelle tout simplement un profond manque de coeur.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *