Les Dalton sont en Marche !

Publié par le 19 Sep, 2018 dans Blog | 5 commentaires

Les Dalton sont en Marche !

Ça y est ! C’est fait !

La danse des chaises musicales est terminée !

L’Elysée a mis un point final à la mise en place de ses pions sur l’échiquier politique du « Nouveau Monde ».

Un tel verrouillage d’un mouvement politique a rarement été atteint ! L’ancien RPR est battu à plat de couture !

Emmanuel peut remercier Nicolas Hulot dont la démission a fourni l’occasion rêvée ! Pensez-donc :

  • François de Rugy est remplacé par Richard Ferrand au perchoir de l’Assemblée nationale,
  • Richard Ferrand est remplacé à la présidence du groupe des députés en marche par Gilles Legendre,
  • Christophe Castaner reste président du mouvement la République en Marche,
  • Benjamin Griveaux reste porte-paroles du gouvernement.

On pourrait presque dire que la bande des Dalton est reconstituée !

A la République en Marche, on ne veut voir qu’une tête ! Emmanuel Macron place tous ses soutiens de la première heure aux postes-clefs.

Les godillots, dénoncés par la gauche du temps de « l’Etat RPR », sont redevenus à la mode ! Chaque militant du mouvement, chaque député de la majorité est prié de les chausser et de se répandre dans les médias en clamant leur confort et leur esthétique !

C’est d’abord Benjamin Griveaux dont j’ai déjà pointé les constantes leçons de « Nouveau Monde » dans mon article : « Ils sont graves à la République en Marche » qui continuera à expliquer chaque mercredi tous les bienfaits de l’action du gouvernement et à tenter de faire oublier aux Français l’avalanche de taxes et d’impôts qui les frappent et de les faire patienter jusqu’à l’arrivée hypothétique de résultats.

C’est ensuite Gilles Legendre qui partage avec Gérard Collomb une passion dévorante pour leur dieu commun, Emmanuel Macron !

Il faut le voir et l’entendre expliquer l’inexplicable et défendre l’indéfendable sur tous les plateaux télé pour se rendre compte de son incroyable mauvaise foi et de son addiction à la méthode Coué. Lui aussi avait fait l’objet d’un précédent article « Mais qui nous délivrera de Gilles Le Gendre? » C’est lui qui a déclaré alors que l’affaire Macron-Benalla battait son plein : « L’affaire Benalla est derrière nous ».

Il ne faudra pas compter sur lui pour encourager les députés de la République en Marche à se montrer créatif et critique Anvers le gouvernement !

C’est aussi Richard Ferrand qu’on ne présente plus depuis l’affaire des mutuelles de Bretagne. N’est-ce pas un risque pour l’image de la République de nommer comme troisième personnage de l’Etat, un homme qui risque d’être mis en examen dans les prochaines semaines ?

Par ailleurs, son élection au perchoir, et plus encore la primaire qui l’a choisi au sein du mouvement en marche a fait la preuve de la main-mise de l’Elysée sur le mouvement de La République en Marche avec le retrait (imposé par Jupiter ?) de Yaël Braun-Pivet qui s’était déjà illustrée en sabotant le travail de la commission parlementaire dans l’affaire Macron-Benalla. (Voir ce précédent article : « La République (en marche) des copains et des coquins »)

Et pour terminer, c’est Christophe Castaner, le prédécesseur de Benjamin Griveaux au poste de porte-parole du gouvernement à qui il a tout appris. Notamment la langue de bois et cette aptitude à abreuver son auditoire – très docile puisqu’il s’agit de journalistes – de longues tirades vantant les bienfaits du Nouveau Monde et l’esprit complexe et Ô combien éclairé de Jupiter !

Comme vous le voyez tout est en place pour que les petits soldats de la République en Marche, militants ou députés, gardent leurs petits doigts sur la couture du pantalon et défilent ensemble à la plus grande gloire de leur messie à la pensée complexe …

 

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Les Dalton sont en Marche !”

  1. Et pendant ce temps là, les journaux français (pardon, la Pravda française) titre :

    « benalla balade le sénat », « Vincent Crase botte en touche », sous les applaudissements des commentateurs dans les forums (combien sont ils payés par leur dieu adoré pour noyer les forums sous leurs louanges à Jupiterminus)

  2. Et pendant ce temps là, comme vous dites Suzanne,Benalla,ce brigadier de la réserve de la gendarmerie passé lieutenant -colonel à 26 ans et logé dans un logement de fonction tout confort par son maître(mais après tout,Caligula avait bien nommé son cheval consul et lui avait offert une mangoire en or..);Benalla donc continue de faire le pitre et de se moquer du monde:
    -Je n’étais pas le garde du corps de Macron(rires).
    -Je portais une arme pour assurer ma protection personnelle…

    Allez,sur ce,qu’on le rentre dans sa cage,il nous a suffisamment divertis 🙂

    • Ce guignol a dit
      « Je n’ai jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron, déclare-t-il. Je faisais l’interface entre le candidat et un certain nombre de personnes. J’étais un facilitateur, j’avais donc forcément une proximité physique avec lui, mais je n’étais pas son garde du corps. »

  3. C’est là République des marionnettes en marche, avec le nez qui s’allonge et Geppetto va se présenter à la mairie de Lyon sans jamais avoir croisé « Alexandre le gorille », à croire qu’il n’a pas fait campagne pour « Pinocchio ».

    Ils nous prennent pour des demeurés, ou peut-être uniquement les Lyonnais qui seraient bien inspirés de lui faire subir le dégagisme auquel il a échappé en choisissant le candidat du système.

    Mais la « roue tourne » tourne
    comme dirait un certain joueur de football qui a cumulé 81 sélections lors des 20 dernières années sans jamais avoir été champion du Monde.

  4. richard ferrand a DEJA ete mis en examen, mais comme les journeaux n’ont fait dit, il est resté blanc aux yeux des francais, comme pour bayrou, passé aussi en mise en examen, et mis sous silence dans les medias.

    La meme chose pour la droite et le RN, serait placé sous une campagne de descrimination, en tentant de dramatiser toutes nouvelles affaire.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Panique dans la Macronie ! | A droite fièrement ! - […] L’affaire Macron-Benalla a fait se lever un vent de panique dans l’entourage du président de la République qui en…
  2. Panique chez Macron En Marche, son gouvernement, sa politique se cassent la gueule | La Gauche m'a tuer - […] L’affaire Macron-Benalla a fait se lever un vent de panique dans l’entourage du président de la République qui en…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *