L’esprit de l’escalier

Publié par le 23 Avr, 2018 dans Blog | 4 commentaires

L’esprit de l’escalier

L’esprit de l’escalier, c’et le titre d’une émission diffusée sur la radio RCJ 94.8 en collaboration avec le magazine Causeur.

Chaque semaine, Causeur, publie la vidéo de cette émission qui consiste en une interview du philosophe Alain Finkielkraut par Elisabeth Lévy, directrice de Causeur.fr.

Il n’aimerait pas que je dise cela, mais pour moi, Alain Finkielkraut est l’une de nos grandes voix de droite, avec Eric Zemmour, Gilles Kepel, et quelques autres.

Cette semaine, il y avait deux sujets à l’ordre du jour de l’émission :

  • L’interview d’Emmanuel Macron par Bourdin et Plenel,
  • Le manifeste contre le nouvel antisémitisme (voir ce précédent article).

Voici donc, sans autres commentaires, cette interview :

Ne mésestimons pas le courage de cet homme qui brave, au cours de toutes ses interventions, la bien-pensance qui règne encore en maitre dans les médias français « mainstream ».

Mais il semble – et la publication du manifeste évoqué plus haut en est un signe – que cette bien-pensance soit en perte de vitesse, les Français ayant fini par comprendre qu’elle les menait droit dans le mur !






4 Réponses à “L’esprit de l’escalier”

  1. Alain Finkielkrault est un grand intellectuel et un homme courageux mais il est plutôt mi-chèvre-mi choux que de droite.
    Mais Gilles Kepel?!
    Vous lui trouvez vraiment une grande voix de droite,vous?

    Ceci dit ce manifeste a le mérite de débloquer certains tabous tenaces sur l’islam.
    La Grande Mosquée de Paris ne s’y est d’ailleurs pas trompée,qui ressasse,comme à son habitude,ses accusations d’islamophobie et adopte une ligne victimaire.
    C’est plutôt bon signe 😉

  2. Euh, je crois votre optimisme un peu trop « optimiste » ;-(

    En effet, voici les dernières nouvelles.

    Au lendemain de la publication dans le Parisien d’un manifeste “contre le nouvel antisémitisme”, Dalil Boubakeur dénonce un “procès injuste et délirant de l’antisémitisme”.

    Ce manifeste signé par 300 personnalités ne cesse de faire parler depuis sa publication dans Le Parisien ce dimanche. Le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, ne le comprend pas du tout. « Le procès injuste et délirant d’antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l’islam de France à travers cette tribune présente le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles », a-t-il écrit dans un communiqué

    Le recteur de la grande mosquée de Bordeaux a lui aussi réagi à ce manifeste. Pour lui, il s’agit d’une « erreur intellectuelle monumentale ». « Attribuer l’antisémitisme à l’islam est presque un blasphème, puisque les deux tiers des prophètes du Coran sont des juifs ! Donc cela ne rime à rien. Dans la tribune, il est stipulé clairement que le Coran appelle au meurtre des juifs et des chrétiens : c’est une erreur monumentale, et d’une violence inouïe », a-t-il déclaré sur franceinfo.

    Ne doutons pas que nos faibles devant les forts et forts devant les faibles, ne vont pas tarder à baisser leur culotte devant ces gentils modérés et qualifier, eux aussi de blasphème ce manifeste, voire de signes d’agressivités envers une population enrichissante, miséricordieuse et sympathique, capable de d’assimiler et d’accepter les notions de démocratie et de république!

    Je ne suis pas certaine que les français (enfin quand je parle des français, hein, je veux parler… de nous…)vont véritablement être entendus

  3. COGNET Marie dit:

    Tout à fait d’accord avec les messages précédents, on n’est pas encore sortis de ce politiquement correct qui reste très présent dans les médias (voir les réactions des responsables musulmans au manifeste contre l’antisémitisme, les micros tendus systématiquement aux étudiants d’extrême gauche qui bloquaient les facs, etc…).
    Toutefois on sent quand même un frémissement et de plus de plus de voix non bien-pensantes commencent à être prises au sérieux. Ce n’est vraiment qu’un début et il y a encore du chemin avant que les français soient entendus.

  4. Les toto qui font de la politque, de goche au centre et a la droite molle, se moque pas mal de nous, seul compte la bien pensance.

    En trouillard parfait, ils combattront le faible ( le francais de souche) et defendrons le fort, le favorisé.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *