Tous contre Valeurs actuelles !

Publié par le 30 Août, 2020 dans Blog | 11 commentaires

Tous contre Valeurs actuelles !

Dimanche 30 août 2020 – 8H du matin …

RTL ouvre son journal de la matinale du week-end, habituellement très détendu, sur un énorme scandale !

Un nouveau chauffeur de bus a t-il été laissé pour mort parce qu’il s’entêtait à faire respecter le règlement en vigueur dans son bus ? Pas du tout !

Un énième gendarme at-il été renversé par une voiture de racailles refusant de se soumettre à un simple contrôle d’identité ou d’alcoolémie ? Vous n’y êtes pas du tout !

Le gang des massacreurs de chevaux a t-il changé d’échelle en mutilant à mort les trente-sept chevaux d’un haras de Maisons-Laffitte ? Encore moins !

Non, c’est juste le septième épisode du roman de l’été de Valeurs actuelles dont la série est appelée les couloirs du temps qui déclenche ce scandale politico-médiatique.

Le principe de cette série est explicité par le magazine dans l’introduction de chaque épisode :

Valeurs actuelles vous entraîne cette année, pour sa traditionnelle politique-fiction de l’été, dans une réalité parallèle. Ici, des figures historiques ou des personnages issus du monde politique, artistique ou médiatique voyagent dans les couloirs du temps et découvrent une réalité qu’ils ne pouvaient soupçonner.

Fins connaisseurs des arcanes des univers qu’ils décrivent, nos journalistes ressuscitent des morts pour mieux questionner notre temps et dévoiler l’absurdité de notre époque. Et, la fiction étant le meilleur reflet de la réalité, vous verrez que tout ce qui se produit dans les pages qui suivent ne manque pas d’éclairer les situations actuelles.

Le premier épisode avait vu le professeur Raoult marabouté, à la demande du ministre de la santé Olivier Véran, et transporté dans une tranchée de Verdun, en 1916.

Dans l’avant dernier épisode Eric Zemmour se retrouvait précipité sur le champ de bataille de Waterloo et tentait vainement d’avertir Napoléon de l’issue probable de la bataille !

Mais c’est le dernier épisode qui déclenche le scandale ! Intitulé Obono l’Africaine, il met en scène la pasionaria et indigéniste des Insoumis, Danièle Obono dans le rôle d’une victime de la traite des noirs.

Le scandale est dans le titre !

Il est probable que le scandale ait été déclenché uniquement après la seule lecture du sujet de la fiction sans que les « scandalisés » aient pris le temps de lire le contenu de l’épisode qui est consultable ici dans sa version intégrale.

Pour ma part, j’ai pris ce temps et j’ai trouvé un excellent texte, bien écrit et très équilibré sur le sujet de l’esclavage. Les parts de responsabilité respectives de l’Occident, de l’Afrique elle-même et des Arabes sont évoquées, à mon sens, avec impartialité.

Mais pour la gauche, quand on parle des minorités, l’impartialité est déjà une faute !

Voici un court résumé de l’épisode illustré d’extraits significatifs :

Danièle Obono se retrouve téléportée dans un village africain du Tchad il y a quelques siècles. Pour elle, c’est le comble du bonheur :

Passé la surprise et le désarroi, elle avait été vite tout à la joie de vivre de sa liberté retrouvée, débarrassée des faux conforts occidentaux et des servitudes volontaires de la connectabilité 5G. Bonheur de se doucher le matin, sous le soleil encore caressant et tendre, avec l’eau qu’on est allé soi-même puiser à la rivière, plaisir de se vêtir de ces couleurs éclatantes, sans avoir à affronter les sarcasmes méprisants qu’avait dû affronter, en un autre siècle, son amie Sibeth Ndiaye, moqueries dont l’alibi de « défense de la dignité ministérielle » masquait mal l’indécrottable racisme. Non, elle, Danièle Obono, pouvait enfin libérer son africanité sans craindre les regards en biais et la racialisation éhontée d’une France moisie dans sa haine de tout ce qui n’était pas immaculé.

On fait mieux comme défenseur de l’Occident « raciste » ! Le texte enfonce le même clou :

Elle se rappelait ces vers de Léon Gontran Damas, ce poète guyanais que Christiane Taubira avait osé citer lors du débat sur le « mariage pour tous », bravant une Assemblée nationale à elle seule parfaite incarnation du privilège blanc :

« Jamais le Blanc ne sera nègre.
Car la beauté est nègre.
Et nègre la sagesse.
Car l’endurance est nègre.
Et nègre le courage. »

Quelles paroles sublimes, si loin du racisme des Blancs et de leur odieux complexe de supériorité !

On peut difficilement être plus critique envers les « Blancs » ! La première page est ainsi consacrée à descendre en flamme la civilisation occidentale et la colonisation :

… les frontières absurdes et odieusement rigides que le colonisateur avait imposées à coups de canon et de tortures ignifiées dans la chair de ce peuple noir, martyrisé mais inflexible sous la douleur atroce infligée par l’homme blanc.

Là où ça se gâte pour l’Afrique …

Danièle Obono se trouve désignée par le Conseil du village pour être vendue comme esclave à des Toubous, nomades venus du nord et raflant des captifs pour le compte de négriers arabes !

Les quelques gauchistes qui se seront risqués à lire le texte jusque là commencent à tousser « grave » et pour la plupart à décrocher pour hurler avec les loups ! Car certains dialogues entre le chef du village Ngombang et Danièle Obono leur sont insupportables :

– Mais enfin, Ngombang, vous ne pouvez pas me faire ça ! Je suis une femme, tout de même …
– Justement, pour les Toubous, les femmes valent beaucoup plus que les hommes.
– Mais enfin, Ngombang, nous sommes frères en négritude …

Au mot « frère », le chef éclata d’un rire inextinguible:

– Frères ? frères ? Tu n’es même pas de notre ethnie ! J’ai entendu dire que, de l’autre côté de la grande mer, des sorciers blancs qu’on appelle « chrétiens » disent que tous les hommes qui foulent le sol de la Terre sont frères, mais ce sont des fous ! Des fous ! Comment les Toubous, qui pillent et tuent dans nos villages depuis la nuit des temps, seraient-ils nos frères ? Ce sont des ennemis, pas des frères !

Après une longue et pénible marche en caravane, Danièle Obono est vendue à des négriers arabes (si, si, ça existe, n’en déplaise à Christiane Taubira !)

Arrivée à Mourzouk, la caravane changea de mains, et des négriers arabes prirent le relais des Toubous : s’ils affectaient de regarder avec mépris le goût de ceux-ci pour les gamines de 7 ou 8 ans, ils ne montraient pas plus de douceur envers les esclaves que leurs prédécesseurs.

Le marché de la ville était devenue la principale plaque tournante de cet or noir africain qu’était depuis près de mille ans le trafic des esclaves … Si un client se montrait intéressé, un drap était tendu un peu à l’écart, derrière lequel la femme subissait, sans ménagements, un examen de sa virginité.

Tout cela n’est décidément pas politiquement correct ! D’autant plus quand un des écrivains arabes parmi les plus célèbres est cité :

L’un de ses geôliers arabes lui avait cité quelques phrases de l’écrivain Ibn Khaldoun, qu’elle se souvenait avoir entendu célébrer, au XXI ème siècle, comme un grand humaniste arabe. Écrits au XIV ème siècle, ces mots gardaient selon lui leur pertinence:

“Les seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres en raison d’un degré inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal. Quelquefois, ils se mangent entre eux. On ne peut les compter au nombre des humains.“

Je passe plus rapidement sur la fin qui voit Danièle Obono rachetée aux Arabes par un religieux français appartenant à un ordre mendiant qui la rapatrie à Marseille et l’envoie dans un couvent de bénédictines.

Et voici la conclusion de l’épisode :

Sa vie d’avant, non seulement l’esclavage, mais les années parisiennes, lui paraissait de plus en plus lointaine. Elle souriait parfois en se rappelant comme il lui paraissait autrefois crucial d’être, à tout prix, insoumise. Elle savait désormais qu’il n’y avait qu’une chose importante au monde : aimer et être aimé. Tout le reste n’était que mascarade et esclavage.

Alors tout ça pour ça ?

La réprobation est unanime ! Comme le rapporte Le Figaro :

Représentation « abjecte et inacceptable », « apologie du racisme » : la « politique fiction » du magazine conservateur Valeurs Actuelles sur la députée LFI Danièle Obono, dépeinte en esclave, a suscité samedi 29 août une vague de condamnations, jusqu’à Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat a appelé la députée en fin de matinée pour lui faire part de sa « condamnation claire de toute forme de racisme », a indiqué l’Elysée.

Dénonçant « une insulte à (ses) ancêtres, sa famille » et « à la République », Danièle Obono a dit samedi soir sur BFMTV « réfléchir » à porter plainte. Cette publication est selon elle « une souillure qui ne s’effacera pas », mais surtout « l’aboutissement d’un acharnement médiatique » contre elle.

« Cette publication révoltante appelle une condamnation sans ambiguïté », avait tweeté plus tôt Jean Castex, qui « partage l’indignation de la députée » et « l’assure du soutien de l’ensemble du gouvernement ». « La lutte contre le racisme transcendera, toujours, tous nos clivages », a ajouté le chef du gouvernement.

Mais quel racisme ?

Est-ce du racisme de retracer l’histoire telle qu’elle est et non pas telle que la gauche la réécrit continuellement ?

Devient-on raciste quand on est seulement non politiquement correct et que l’on pointe l’esclavage local africain et arabe ?

Dans le texte, Danièle Obono est toujours respectée, toujours représentée comme une victime. Où est le racisme ?

Qu’une noire soit vendue par les siens est insupportable à la bien-pensance pour qui seuls les Blancs et leur insupportable privilège blanc doivent être désignés à la vindicte populaire !

Quant au choix de Danièle Obono pour incarner cette victime de l’esclavage, la députée indigéniste s’est elle-même mise en tête de casting puisqu’elle ne cesse de se poser en victime des Blancs !

Voici sa réaction sur Twitter très « mesurée » et respectueuse des électeurs de droite  :

Tweet auquel Valeurs actuelles a répondu sobrement par le même canal :

Valeurs actuelles a publié un communiqué dans son magazine et précise :

Notre intention, transparente, était la suivante : là où les indigénistes et les déconstructeurs de l’Histoire veulent faire payer le poids de cette insoutenable traite aux seuls Européens, nous voulions rappeler qu’il n’existât pas d’unité africaine, et que la complexité de la réalité, sa dureté, était à raconter. Nous avons choisi cette élue car elle participe selon nous, par ses prises de position répétées, à cette entreprise idéologique de falsification de l’Histoire.

Toujours le deux poids, deux mesures !

Pourquoi ce tapage médiatique ? Tous les quatre matins, Marine Le Pen est comparée à Adolf Hitler, le responsable de la mort de six millions de juifs, sans que ça soulève la moindre objection de la part de ces mêmes scandalisés d’aujourd’hui !

Seule la droite est haïssable !

On a trainé Laurent Wauquiez dans la boue, traité le président Nicolas Sarkozy de voyou de la République, mais c’est normal car ils n’appartiennent pas au camp du bien !

Le pire, c’est que même à droite, on s’est senti obligé de condamner la publication :

Bruno Retailleau

Le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau a indiqué que « personne ne peut justifier ce type de dessin, je suis attaché à l’idée de la France et personne ne peut justifier ce type de croquis ».

Gerald Darmanin

Erratum : j’avais oublié que Darmanin avait quitté la droite …

A l’extrême droite, il s’est même trouvé un Wallerand de Saint-Just pour renchérir :

Un mauvais goût absolu » de Valeurs actuelles : « Le combat politique ne justifie pas ce type de représentation humiliante et blessante d’une élue de la République

Mais heureusement, nous avons Nadine !!!

s’il n’en reste qu’une, à droite, ce sera Nadine Morano !

Il est clair que tous ces hurleurs n’ont pas lu le texte !

J’ai déjà quitté les Républicains pour molesse idéologique ! Dois-je aussi quitter la droite tout court ?

A lire cet article de Boulevard Voltaire :

Silencieuse face à l’ensauvagement de la France, la gauche se réveille pour défendre Obono !

Merci de tweeter cet article :





Ou encore dans Causeur, sous la plume d’Elisabeth Lévy :

Concours de beauté morale contre « Valeurs Actuelles »

11 Réponses à “Tous contre Valeurs actuelles !”

  1. Marie-Pierre CHANCELIER dit:

    Bonjour M. Balboa.

    Je partage tout à fait les termes de votre article.

    Les réactions de la gauche, extrême-gauche, indigénistes, et autres suppôts de la bien-pensance sont sans surprise.

    En revanche, je ne m’attendais pas à la réaction de M. Yves de Kerdrel. Sur Twitter, il écrit :

     » En tant qu’ancien directeur général de Valeurs Actuelles, je suis triste de voir cet hebdomadaire créé par le républicain Raymond Bourgine salir ainsi une députée et banaliser un racisme odieux. Cela traduit la dérive extrémiste de ce journal qui se met en place depuis mon départ « .

    Désavouer une entreprise qui vous a fait vivre pendant plusieurs années manque déjà singulièrement d’élégance . Le faire en plus par esprit revanchard tout en se poussant du col et en donnant au passage des gages à la bien-pensance, c’est, disons-le, carrément minable.

    Un homme décevant, M. de Kedrel.

  2. Richard Mauden dit:

    Daniele Obono au temps de l’esclavage ! est-il annoncé sur la couverture de Valeurs Actuelles. Les journalistes racontent l’histoire d’Obono l’Africaine, où la députée insoumise expérimente la responsabilité des Africains dans les horreurs de l’esclavage, selon les termes de l’article. Un dessin montre Daniele Obono, chaînes au cou, en tant qu’esclave. Elle a réagi sur Twitter : Heureusement on peut écrire de la merde raciste dans un torchon illustrée par une députée noire africaine repeinte en esclave. L’extrême-droite, odieuse, bête et cruelle. Bref, égale à elle-même ! Mélenchon a demandé que cesse le harcèlement nauséabond contre Daniele Obono, et Hamon a exprimé sa solidarité à Daniele Obono, bafouée par la presse d’extrême droite.
    Élisabeth Moreno, ministre noire déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, condamne totalement cette publication : Faire l’apologie du racisme est contraire aux valeurs républicaines. Sopo a évoqué une nouvelle abjection de Valeurs Actuelles !
    Le président de SOS Racisme, Sopo, a dénoncé : Représenter la députée en tant qu’esclave est la place que fantasme pour les Noirs ce torchon d’extrême droite. Macron a fait part de sa condamnation claire de toute forme de racisme, a indiqué à l’AFP le service de communication de l’Élysée.
    Valeurs Actuelles répondu : « Il s’agit d’une fiction mettant en scène les horreurs de l’esclavage organisé par des Africains au XVIIIème siècle, la terrible vérité que les indigénistes ne veulent pas voir. »
    Le Salon beige : « Aymeric Chauprade/Daniele Obono : La gauche joue sa comédie, normal, mais voir la droite se faire promener est bien triste ! Quelques personnalités politiques courageuses comme Aymeric Chauprade ou Nadine Morano ont pris la défense de Valeurs Actuelles. Si les gens lisaient et réfléchissaient avant de céder à la peur et à l’émotion, ils comprendraient que le choix éditorial de @Valeurs est légitime.
    Après tout n’est-ce pas @Deputee_Obono elle-même qui est obsédée par la race et l’esclavage ?
    Arroseuse arrosée et leçon d’histoire ! Aymeric Chauprade (@a_chauprade) August 29, 2020. Dans “l’affaire” #Obono @Valeurs le spectacle d’une classe politique terrorisée, et des cadres du @RNational_off, par l’extrême-gauche en dit long sur la prise en otage de ce pays. La gauche joue sa comédie, normal, mais voir la droite se faire promener est bien triste. Aymeric Chauprade (@a_chauprade) August 29, 2020.
    Unanimité chez les lâches et/ou bien pensants. Pas chez les Français libres qui lisent, réfléchissent, se font une opinion par eux-mêmes et n’obéissent pas aveuglément aux injonctions de l’extrême-gauche.
    Aymeric Chauprade (@a_chauprade) August 29, 2020. Le roman fiction de @Valeurs veut plonger des personnalités contemporaines dans le passé. Obono qui défend des thèses indigénistes est confrontée à la réalité de l’esclavage en Afrique au 18ème siècle. Nadine Morano (@nadine__morano) August 29, 2020.
    Voici la réaction de Tugdual Denis, directeur adjoint de VA, interrogé par Le Point : Obono au temps de l’esclavage, en Afrique, au XVIII ème siècle, le but est de montrer les inepties de l’époque contemporaine. En l’occurrence, nous voulions mettre le doigt sur le fait que l’esclavage n’est pas imputable aux seuls Européens, mais les Africains et les Arabes ont favorisé la traite. L’esclavage est aussi intracommunautaire.
    Obono est essentialiste. Lorsque Castex est nommé à Matignon, elle met l’accent sur le fait qu’il est blanc. Elle en appelle en permanence à la repentance. Les Européens et les Français devraient à ses yeux se repentir de tous leurs actes passés. Nous voulons lutter contre des déconstructeurs de l’Histoire. Il existe une violence symbolique évidente car les images liées à l’esclavagisme sont toujours violentes.

  3. Christian 54 dit:

    Peu m’importent les opinions « pro Obono », elles indiquent seulement la soumission de ceux qui les livrent. Il est bien plus grave que cette députée de la république tiennent les propos qu’elle émet sur la France. Ce n’est pas une question de couleur, c’est une question de bêtise, d’indécence et d’incongruités qui, chez cette femme, touchent à des sommets.

  4. quelques mots : »tenez bon » j’ajoute encore déçue par le discours tenu sur une chaîne de Bruno Retailleau
    que reste t il à la droite Nadine la seule révoltée.

  5. Même le « Rassemblement National », par la voix de son Saint-Just (Wallerand de), condamne « La couverture de Valeurs actuelles méprisante et humiliante pour Madame Obono » (alors que cet article qu’il na pas du lire n’était pas en Une du magazine…)

  6. Comme d’habitude, la goche et la pseudo bien pensance deforment tout, et joue l’outrance pour eviter tout arguments et raisonnement sain, face a un magazine NON extremiste bien sur.

    Les envolées des politiciens permettent de dire n’importe quoi, et cela permet a la goche et la pseudo bien pensance ultra sectaire de continuer son manege odieux, ou tout est basé sur le deux poids deux mesures.

    Aucun raisonnement sain, aucun recul, et enormement de stupiditées.

    La stupiditée des personnages est telle, que l’on voit l’effondrement de l’education, du raisonnement, et des valeurs de la republique, sur lesquel bien des « progressites » a deux balle, crachent dessus quand il le faut.

    Le denie permanent de l’histoire rend hysterique ces zozos
    qui n’ont de valeur que celle qui est pseudo « progressiste » a moralité a deux balle et a geometrie variable.

    Nié l’esclavagisme des noirs et des arabes est totalement criminel, et indigne d’un humain digne de ce nom.

    • un mensonge mille fois répété devient une vérité … à force de taire le rôle des africains et des arabes dans l’esclavage, on finira par faire croire qu’il n’a jamais existé !

  7. Lisez actu 17, et là vous aurez de quoi vous indignez c’est le seul site à rapporter les faits divers les plus odieux
    Valeurs actuelles a eu tort de raconter cette fiction en utilisant obono, il aurait dû se douter que ça ferait polémique et que cette femme profiterait de cette aubaine pour se victimiser et ne pas reconnaître qu’il s’agissait d’une fiction, même macron s’est abaissé à la soutenir.
    Mais ce qui devrait indigner ce sont les paroles de
    Egountchi Behanzin dans une vidéo sur Facebook et tourné dans les locaux de VA
    « C’est pas le souci que ce soit Danièle Obono, ce sont les clichés, l’incitation à la haine anti-noirs que ce journal torchon propage en toute impunité »,
    « Aujourd’hui, ils ont déserté les lieux comme des lâches. Il n’y a plus personne. Les locaux ont été visiblement abandonnés à notre arrivée. Ils n’ont pas eu le courage de rester en nous voyant », s’étonne-t-il d’ailleurs, « Les fachos pensent qu’ils peuvent nous insulter, inciter à la haine et faire l’apologie de l’esclavage, en disant que les noirs sont inférieurs, n’ont pas d’âmes contrairement aux blancs, ils méritent donc d’être mis en esclavage, c’est des citations de ce journal torchon »,
    « Ils ne visent pas seulement Danièle Obono, ils s’attaquent directement ou indirectement au peuple africain, au peuple noir, c’est une façon de formater ces négrophobes, ces Français fragiles qui pensent qu’ils sont supérieurs, explique plus loin Egountchi Behanzin dans cette vidéo de 18 minutes. Il ne faut plus laisser passer. Il ne faut plus seulement s’indigner sur les réseaux sociaux en laissant Valeurs actuelles continuer à propager cette haine de l’Africain, de l’homme noir… A ceux qui pensent que la France est à eux, on vous dit que dorénavant sur le terrain c’est nous, Mbappé c’est nous, on occupe maintenant, maintenant c’est la France de la LDNA… Qui sème la colonisation récolte l’immigration. » Au cours de sa diatribe, l’intrus accuse aussi « l’Etat français négrier, esclavagiste et terroriste » et les autres médias.
    « Je vous demande de relayer cette vidéo suite à la publication raciste, la haine anti-noirs que propage Valeurs actuelles… Nous allons revenir leur demander des comptes, rendez-vous ici, lundi, à 15h00. Et on ne laissera plus impunie la haine anti-noirs… Vous allez nous respecter, et si vous refusez de nous respecter, alors on vous imposera le respect. C’est tout. Nous ne sommes pas dans la haine. Nous ne faisons pas une guerre de races. Vous allez nous respecter. La LDNA est partout, nous sommes partout. On vous traquera. »
    Ce type se veut défenseur de la haine, alors que c’es lui qui pue la haine à plein nez

    écoeurant de voir nos politiques (du plus haut sommet au plus bas) se soumettre, s’abaisser à leur lécher les babouches

  8. Scandale Obono : Joséphine Bakhita noire et ancienne esclave sa vie apporterait son soutien à Valeurs Actuelles
    https://ripostelaique.com/scandale-obono-josephine-bakhita-apporte-son-soutien-a-valeurs-actuelles.html

    L’histoire pseudo fiction de VA ne fait que se rapporter a de vraies histoires, ( voir lien), qui sont actuellement nié par toute la clique des pseudo bien pensant.

    Le nombre d’esclave acheté, vendus, par des arabes, et noirs, est edifiant, mais les racialistes incompetent, préfèrent etre aveugles, et n’accuser qu’un seul peuple ( les blancs) par commodité intellectuelle.

    La c taubira qui prefere n’accuser qu’un seul peuple, parce que noire, et le peuple blanc, denie que l’afrique et les arabes ont ete des peuples qui ont participé a l’horreur de l’esclavagisme.

    Plus que n’importe quel peuple, les arabes ont ete ceux qui ont pratiqué le plus l’esclavagisme, ceux ci progresse en europe par le nombre e la religion qu’il veulent imposer.

    Leur religion accepte l’esclavage, c’est pour cela que ce peuple reste encore tres en arriere sur les valeur anti esclavagiste.

    Si les noirs sont contre cela, mais s’amusant a insulter tous les blancs y compris les gosses, ceux qui viennent de naitre, mais coupable parce que c’est pratique pour les noirs aveugles,
    ils devront probablement un jour se mefier des arabes qui conservent dans leur religion des ecrits qui n’interdisent pas l’esclavagisme.

    La religion musulmane ne progressant pas en terme de choix de vie, et voulant conquerir le monde,
    posera de vraies problemes autrement que ceux imaginaires ou deja lointains dans l’histoire des blancs.

    Pour les zozos qui se precipitent pour raconter la pseudo histoire qui leur convient,
    il faut leur rappeler que dans le monde occidental,
    il n’y a pas de religion acceptant l’esclavage,
    que seul une tres faible quantité d’europeen ont pratiqué l’esclavage,
    et que seul les moyens technique superieur a l’epoque leur ont permis de transporter beaucoup d’esclave,
    tandis que le reste des europeens vivait chichement et travaillait HONETEMENT.

    Or, dans la pseudo histoire arrangée a la sauce de la pseudo bien pensance, TOUT LES EUROPEENS ETAIENT COUPABLE…

    Comme ils ont trouvé que le peupe n’etait pas assez coupable,
    ils sont inventés une pseudo argumentation : le racisme institutionnel,
    qui existe dans le monde entier, et dependra plus ou moins de la sensibilitée du touriste qui le visitera,
    comme pour la france, de ressentir ce type de racisme.

    Mais comme ce n’est pas suffisant pour eux de pouvoir haïr en toute tranquilité, tous les blancs, innocents comme coupables,
    ils muselent les debats, pour empecher toutes argumentations, touts raisonnements sains, en utilisant l’outrance, ( bien connu de la goche), sans argumenter bien sur.

    En deplacant le terrain des idées et de la raison, sur le terrain de la sensibilitée,
    auquel nous avons appris depuis longtemps que l’on peut faire dire beaucoup de chose a la sensibilitée,
    qui est dependante de choix divers, de la politisation des esprits,
    de l’environnement, des relations avec les personnes, et du niveau de culture et d’education, et du vecu…

    Nous nous trouvons devant quelques personnes qui braillent plus fort que d’autres,
    et qui nient l’histoire et veulent la refaire a leur facon pour se laver des horreurs passées de leur peuple, et accuser plus facilement un seul peuple.

    Leurs comportement analysé depuis longtemps et qui leur sert de « couverture » et de moyen plus ou moins politique,
    et servant la cause de la pseudo bien pensance,
    se trouve placé souvent en premier plan et soutenu, parce que necessaire au grand remplacement des blancs, voulu par la clique qui commande dans le monde : La pseudo bien pensance,
    qui de surcroit use tous les jours de moralite a deux balle et a geomtrie variable, comme la goche.

    Avec des zozos comme la pseudo bien pensance, tous ceux qui haïsse les blancs peuvent se mettre en avant comme jamais, et participer a l’hallali de notre civilisation, qui fut pourtant le phare du monde pendant des siecles, et qui a aidés bien des peuples a s’en sortir,
    malgres des travers de certains groupes d’esclavagisme pour lesquels la population n’avait pas beaucoup d’estime, voire du degout.

    Malgres tout grace a la pseudo bien pensance qui a etabli a sa façon, selon ces interets economique ou plus, un ordre de grandeur des malheur, selon les peuples, et curieusement ont dégrétes que seul les blancs, tous, pas seulement certains, avait plus ou moins participé moralement a l’esclavagisme,
    et ont nié la participation plus importante des peuples arabes et noirs, pour des raisons superficielle et loin d’etre basé uniquement sur la raison saine.

    Tous ces rappel necessaire pour demontrer que la deviation de la raison chez certains est soutenu par les zozos de la pseudo bien pensance, qui ne voient que ces interets economique.

    On peut ajouter a ces interet, le fait que les franc macon gouvernent le monde depuis trois cent ans, et que ceux ci sont totalement contre la religion catholique, et qu’il preferent leur dieu : lucifer… « ange » de la connaissance il me semble, a la base.

    De la a penser qu’il il y a un lien de cause a effet, il n’y a qu’un pas facile a franchir, car seul les peuples blancs sont recriminés par tous les moyens et toutes les methodes,
    de plus leurs eglises sont saccagées, dans le plus grand m’en foutisme possible de la part de ces zozos,
    tandis qu’un simple jambon posé ( sans degradation materielle) sur une poignée de porte de mosquée, dechaine la vindicte des pseudo bien pensants, faisant passer cet acte a un « crime » de haine.

    Or les mots employés, comme « crime de haine », pour proteger tel peuple et sa religion,
    ou d’autre mots beaucoup plus superficiels,
    pour pseudo proteger les eglises occidentales.

    Tout ceci demontre une direction prise par ces zozos vis a vis des religions, ou l’on a constaté a chaque fois,
    le deux poids deux mesures, cela souvent avec l’aide d’argumentation a deux balle et a geometrie variable,
    pour proteger l’un et abandonner l’autre.

    Dans ce contexte, il est inevitable que se greffent des obsedés de la repentance, des haineux qui ne disent pas encore leur noms, et des profiteurs de tout poils, comme les politiciens.

    D’autant que les zozos de la pseudo bien pensance placées dans les hautes institutions, muselent aussi tout debat, tout raisonnement sain,
    sinon pour faire encre croire que nous vivons encore une democratie, jusqu’au jour ou tout changera…

    Tous les complexés de la repentance le savent bien et profitent de cette situation, ou ils savent qu’il peuvent aller tres loin et n’avoir aucun probleme avec la pseudo justice
    elle aussi dirigée par les zozos de la pseudo bien pensance, ou au mieux par les incompetents.

    Comme d’habitude, les merdias ajoute a tous ces effets et methodes degueulasses, leur efforts pour detruire une civilisation et une culture, qui a su produire aussi le meilleur dans le monde.

    Nier le meilleur de notre culture et de notre civilisation, par les cretins, et ceux qui ont des interets economique et ou religieux, ne fera pas avancer leur problemes, bien aux contraire.

    Choisir l’avenir c’est d’abord choisir une culture, une education, une autorité intelligente, or
    la culture est devalorisée, abandonnée, comme l’education,
    et l’autorité…

    Tout ces fait demontre depuis longtemps, un changement, une radicalisation, mais aussi des errements, du deraisonnement, et surtout une immense betise…

    On peut se demander qui sont aux commandes de ces changements, derriere la goche et la pseudo bien pensance qui ne sont que des pions car tellement stupides.

    Les racialistes qui utilisent ces faiblesses dans une europe qui est entrainée a sa perte a tous les niveaux par des zozos, sur le meilleur de ce qu’elle a su donner, au nom de sa culpabilitée,
    risque un jour de se retrouver dans un monde dominée par la religion musulmane, qui accepte dans ces ecrit l’esclavagisme…

    Comme certains disent: bien heureux les fêles, car ils laisse passer la lumiere…

  9. jacques boudet dit:

    Amis lecteurs, « Français rances » :
    « Obono l’africaine » décrit fidèlement la traite inter-africaine.
    Cuistres et canailles tombent le masque !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *