Les dérives « gauchières » d’Elisabeth Martichou

Publié par le 30 Mar, 2018 dans Blog | 10 commentaires

Les dérives « gauchières » d’Elisabeth Martichou

Ce matin, ce sera juste un coup de gueule !

J’ai souvent épinglé les journalistes dans ces colonnes et notamment Elisabeth Martichou qui sévit sur RTL, dans plusieurs articles :

Malhonnêteté intellectuelle ou incompétence ?
Une droite vraiment à droite n’est pas tolérée en France
Le dîner de cons de Jupiter

Ce matin, j’ai écouté l’interview de Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, par cette journaliste dont deux de ses questions m’ont fait bondir :

1 – Le silence coupable de l’Eglise entre les deux tours de la présidentielle

La question : « Dans l’entre-deux tours, l’Eglise n’a pas pris position. Elle n’a pas donné de consigne alors qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen étaient face à face. Elle a semblé les renvoyer dos à dos … »

D’ailleurs, la question n’en est pas une puisqu’elle est formulée comme une simple affirmation ayant valeur de critique, voire de condamnation de l’attitude de l’Eglise !

La vraie question qu’il fallait lire entre les lignes était bien la suivante : « Alors que le Front national représente le mal absolu et Emmanuel Macron la modernité et l’ouverture d’esprit, comment se fait-il que l’Eglise n’ait pas appelé (comme tous les médias) à voter Macron ? »

Le prélat a répondu, comme tout journaliste professionnel et impartial l’aurait attendu, que l’Eglise n’avait pas à prendre position et qu’elle s’était contentée de nourrir la réflexion de ses concitoyens pour leur permettre de faire leur choix en toute connaissance de cause.

Mais, cette réponse intelligente et mesurée est passée largement au dessus de la tête de la journaliste, qui a jugé bon d’enfoncer le clou, cette fois-ci de manière plus directe :

2 – La dérive droitière de l’Eglise de France

Elisabeth Martichou cite alors un journaliste du monde (la référence !) qui accuse les évêques de France de lâcheté pour avoir choisi la neutralité lors ce cette élection. Elle indique que « 4 catholiques sur 10 ont voté pour Marine Le Pen (Beurk !) alors qu’elle est ultra-laïque et contre l’immigration (Re-beurk !) »

Et elle termine par ce scud censé terrasser l’adversaire :

« Mais, derrière, vous ne pouvez pas esquiver la question :
est-ce qu’il n’y a pas une dérive droitière de l’Eglise ? »

Derrière la question, on sent le jugement de valeur ! La droite, c’est le mal ! S’en rapprocher ne peut être qu’une dérive !

Car les mots ont un sens que nous donne le Larousse :

Dérive :

  • Déviation par rapport au cours normal,
  • Fait de s’écarter de la voie normale, d’aller à l’aventure, de déraper,
  • Déviation par rapport au cours normal.

La dérive est donc une déviation, un dérapage par rapport au cours normal, par rapport au bien, donc !

Pour la journaliste, l’appel à voter Macron était donc sans conteste la voie normale. Le silence de l’Eglise étant alors qualifié de dérive et donc de dérapage !

En conclusion

Oui, il s’agit bien là d’une dérive « gauchière » d’Elisabeth Martichou qui se positionne – bien sûr en nous assurant du contraire – clairement à gauche en portant un jugement sur ce qu’elle considère, en toute logique (la sienne), comme un comportement de droite de l’Eglise.

Ce parti pris des médias me conforte dans le choix du nom de notre blog :

A droite, fièrement !






 

 

10 Réponses à “Les dérives « gauchières » d’Elisabeth Martichou”

  1. Elle s’était déjà révélée en interviewant Sarkozy.Elle confirme.

  2. Un zozo de goche, qui accuse, incrimine, salit ceux qui ne sont pas de leur bord est un gochiste « normal » pour la goche, c’est meme tout a leur honneur ( pour la goche) que d’etre ainsi.

    C’est la tactique de la goche, poser des questions qui incrimine, salit, accuse, oriente, en evitant, ( si possible) que la personne puisse se laver des accusations gratuites…

    Le tout avec la grande honneteté pretendue qui caracterise les merdias de goche, comme toujours.
    La malhonneteté si elle n’existait pas, serait inventé par ces medias de goche.

    De plus la caracteristique de la goche c’est de n’etre jamais coupable, seulement les autres…

    Si on veut avoir une idée de la petitesse humaine c’est a goche qu’il faut admirer les meilleurs specimens.

    • J’ajoute que le sentiment qu’ils donne en general, c’est l’envie de vomir lorsqu’on voit un journaliste de goche…
      Ils en ont tellement fait qu’ils sont parvenus a cet etat de chose,
      il a fallu qu’ils en fasse des coups tordu pour y arriver, moi ca fait + de 25 ans que je vois ça, j’ai l’habitude.

      Certains d’entre ici, semble parfois decouvrir un monde de menteur inveterrés, imbues d’eux meme ( plutot autrefois), pratiquant l’hypocrisie, si ce n’etait que ça, comme certain la foi religieuse…

      Moi j’en ai l’habitude…

      • Je reviens sur la lacheté que les journalistes ( de goches) raconte sur l’eglise.

        Ils me rappelle la phrase de normal 1 er : les magistrats se drapent derriere leur « vertues » pour cacher leur lacheté…

        Plus serieusement, les journalistes de goche ont demontrés depuis longtemps une grande capacité a la lacheté morale, humaine, sans compter l’hypocrisie, la bassesse, les attaques ou des propos ignoble .etc…

        Un exemple de lacheté morale parmis tant d’autre:
        400 morts SDF a la derniere année de normal 1 er, la journaliste lea salamé a gratifié d’un sourire (peu enclins a l’accusation et vite oublié), cette goche qui se justifiait avec une certaine legereté…

        Si la droite avait eu seulement quelques morts SDF, le battage mediatique s’entendrait encore, et par la meme personne…

        La goche folle ou la goche molle a pris le pouvoir, cet etat d’esprit qui caracterise cette goche perdure encore.

        Pour la lacheté:
        ils ne sont donc pas en mesure de pretendre donner des lecons.

        S’ils donnent tant de lecon de morale a tout le monde (en refusant d’en recevoir seulement une seule, souvenez vous de taubira offusqué de recevoir une lecon de morale), c’est bien parce qu’ils craignent que l’image donné ecorne trop leur image a la TV, et puis… ce ne sont que de petite gens imbuent d’eux meme.

  3. Ces soi disant journalistes ne respecte rien ni meme l’église, tout doit servir leur morale artificielle qui ne respecte pas la democratie et le libre arbitre de chacun.
    Malheur a ceux qui ne les suivent pas au nom de la bien pensance, personne n’est libre de choisir avec eux sous peine d’imposer leur petite morale destinée non pas a servir le pays mais a servir uniquement leur partit, bref la dictature, et tout ce qui est contre ou vote autrement qu’eux est obligatoirement le mal, ainsi, par interet seulement, ils cherche a obliger a voter a gauche avec leur morale qu’ils ont inventé pour vouloir tenir l’esprit des gens.

    En tant que partit, ils ont fait bien plus de mal au pays que la droite, impose leur morale a deux sous et a geometrie variable, ne respecte rien ni personne ni l’eglise, ni le libre arbitre, ont une justice politique a leur botte ainsi que les medias et tous devrait courber la tete devant leur discours etudier façon social pour mieux avantager leur image politique dans le seul but uniquement de tenir et garder le pouvoir pour LEUR intérêts.

    Bref, un tel partit employant de telle methode pour culpabiliser la pensee de ceux qui ne suivent pas leur ligne de conduite, a son tronc pourri jusqu’à l’os depuis longtemps, et sa veut nous faire la morale, la leur en plus,comme si nous n’avions pas compris ce qu’ils valent vraiment, medias compris, et que leur pays n’est pas la France mais leur partit, ce qu’avait deja dénoncé Rafarin, avec raison.

    Qu’ont-ils a dire quand ils coulent le pays avec leurs vagues migratoire dans le domaine economique, culturel et national ?…n’est ce pas le pire qu’ils nous imposent ?

    Alors pourquoi n’aurait-on pas a voter a droite ou front national pour vouloir sauver le pays, qu’eux, a gauche, coule sans vergogne ni morale saine, ce moque du peuple et ne l’ecoute pas, comme pour le mariage pour tous et la theorie du gender sous hollande avec peillon, et en plus ont devrait leur rendre des compte moralement et etre étiqueté « mal », quelle immense hypocrisie et quelle descente morale ils ont subit, certains mériteraient un bon lavage de cerveau, mais là, je crois que ce serais trop demandé a la lessive…

    Ils sont trop pourris.

  4. Merci Christian pour ce commentaire! Ce matin, je me suis fait les mêmes observations. Martichou tenait le rôle d’un procureur et condamnait sans appel l’Eglise, ses représentants et ses ouailles.. De plus, quand Monseigneur de Moulins-Beaufort a émis timidement quelques réserves sur la façon dont les médias relayaient les propos du Pape, elle a joué les vierges effarouchées: « ah! pour vous aussi, c’est la faute des médias?? ».. Surtout qu’ils ne se remettent pas en question dans la transmission des infos, le choix des débatteurs, celui des invités, la façon dont ils traitent les sujets: ils sont les maîtres et nous sommes les vassaux. Ils ont tous les droits puisqu’ils détiennent le pouvoir des micros..
    Sincèrement, je me demande quand les partis de droite appelleront à se révolter contre cette main-mise scandaleuse de la pensée uniforme dans les médias, où la droite est attaquée avec un systématisme écoeurant. Je serai la première à manifester!

    • Je vous cite:
      Sincèrement, je me demande quand les partis de droite appelleront à se révolter contre cette main-mise scandaleuse de la pensée uniforme dans les médias, où la droite est attaquée avec un systématisme écoeurant.

      Je me demande meme s’il y a suffisamment de journalistes suffisamment honnete et de droite pour avoir une chaine vraiment a droite.

  5. Pour quelques trop rares secondes d’Elizabeth Lévy, nous avons des heures et des heures de Martichou, Ventura, Lenglet, et j’en oublie, sur « la première radio de France » … C’est la définition socialiste de « l’égalité réelle et démocratique et républicaine » (avec eux, il faux mettre démocratique et républicaine partout, et pour réelle, ça c’est une invention brillante de Flamby qui y avait même collé une ministre …)!

  6. Pendant que son mari, Aquilino Morelle,avec lequel elle a eu deux enfants (tant mieux pour elle), occupait le poste de conseiller du Président Flamby, elle a était promu à la fonction de chef politique à RTL.
    C’est un exemple d’objectivité d’avoir, accepté ce poste et exercé cette fonction « CONJOINTEMENT » à cette personne d’influence.

  7. Ah ah !! comme c’est bizarre. Ça fait au moins 10 ans que je n’écoute plus JAMAIS RTL et justement à cause de cette martichou de malheur. Je l’avais senti à travers les ondes qu’elle était gauchiste extrême. C’est à cause d’elle que je n’ai plus JAMAIS allumé RTL.

    Je ne comprends pas que cette radio de gauche et d’extrême gauche soit toujours la première radio de France. Cette bonne femme est odieuse, quand elle faisait « les auditeurs ont la parole » elle orientait SYSTEMATIQUEMENT ses interlocuteurs au bout du fil à gauche.

    Je déteste cette femme. Jamais impartiale et toujours horriblement à gauche.

    Moi j’ai choisi mon camp : plus jamais rtl

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *